Emmanuel Macron : Jean Rouaud dénonce la «propagande narcissique» du chef de l’État

loading...

Emmanuel Macron : Jean Rouaud dénonce la «propagande narcissique» du chef de l’État

Dans une tribune publiée ce lundi dans le journal Le Monde, l’écrivain est revenu très sévèrement sur l‘altercation entre le président de la République et un adolescent lors des commémorations de l’appel du 18 juin. Le prix Goncourt 1990 critique la politique d’un homme à la « mentalité de pion de dortoir ».

Responsabiliser le corps politique, tel est une nouvelle fois le dessein de Jean Rouaud dans sa tribune adressée au président de la République publiée dans l’édition du mardi 26 juin du journal Le Monde. «J’ai un côté militant de la littérature», confiait-il dans une interview au Figaro en 2009. Ce touche-à-tout, longtemps réduit à l’image du «kiosquier ayant remporté le Goncourt», ne comprenait pas l’acharnement dont étaient, selon lui, victimes les hommes et femmes de lettres. «Ce ne sont pas les écrivains ni les poètes qui font tourner l’économie, ils ne sont pas responsables de cette catastrophe financière, expliquait-il. Et pourtant, la littérature permet de comprendre le monde».

L’érudit revient sur la récente altercation entre Emmanuel Macron et un adolescent, en marge des commémorations de l’appel du 18 juin, pour passer au peigne fin le vocabulaire employé par le chef de l’État. Une leçon de français doublée d’un cours de morale.

» LIRE AUSSI – Jean Rouaud, le touche-à-tout littéraire

«Il ne vous fait rien de stigmatiser un jeune garçon et de le jeter en pâture pour alimenter votre propagande narcissique»

Jean Rouaud à Emmanuel Macron

«Très cher Manu», écrit en préambule celui qui fut jadis auteur de textes pour Johnny Hallyday qui prend la défense du jeune homme ayant interpellé le président de la République avec ce diminutif. Choqué davantage par la réponse quelque peu assassine d’Emmanuel Macron que par ce surnom provocateur, Jean Rouaud s’amuse à signer sa lettre d’un simple «Jeannot». Le ton est donné. «Maintenant c’est la jeunesse que vous sermonnez, avec votre mentalité de pion de dortoir, […] qu’est-ce qui nous vaut ce courroux jupitérien», s’interroge l’écrivain qui, dénonce tout au long de la tribune, les abus de pouvoir sur les «faibles» de la société «rêvée» par Emmanuel Macron. «Il ne vous fait rien de stigmatiser un jeune garçon et de le jeter en pâture pour alimenter votre propagande narcissique», déplore-t-il.

À la recherche du respect

«Il est possible que le respect que vous exigez, il vous reviendrait au contraire de l’exercer vis-à-vis de ceux qui vous ont mis à cette place»

Jean Rouaud à Emmanuel Macron

Les «illettrés» des abattoirs de Bretagne, les gens «qui ne sont rien» croisés par le président gare du Nord…le prix Goncourt 1990 ne rate pas une de ces récentes déclarations. Des «écarts» de langages incompatibles, selon lui, avec le respect exigé par le président à l’adolescent du mont Valérien. «Il est possible que le respect que vous exigez, il vous reviendrait au contraire de l’exercer vis-à-vis de ceux qui vous ont mis à cette place et qui attendaient que vous respectiez votre parole».

Cette lettre adressée au chef de l’État est surtout le lieu d’une critique de la politique menée par le locataire de l’Élysée. L’écrivain, longtemps auteur d’une chronique hebdomadaire dans le journal l’Humanité, démonte la politique macronienne. De la baisse des APL aux promesses écologiques en passant ce que Rouaud nomme des «manigances d’oligarques». Et l’écrivain d’inviter le chef de l’État à profiter de l’été à Brégançon (sans piscine pour le moment) pour une intense remise en question.



Source link

Related Search

loading...
author
Author: 

    Leave a reply "Emmanuel Macron : Jean Rouaud dénonce la «propagande narcissique» du chef de l’État"