Histoire d’amour dans le monde des trains

No comment 15 views
loading...

Histoire d’amour dans le monde des trains

Pour son cinquième ouvrage, l’avocat et romancier Pascal Cloutier invite ses lecteurs à l’accompagner dans une bouleversante histoire d’amour se déroulant dans le Montréal des années 1960, dans l’univers ferroviaire : Sur le quai des gares.

Travailleur ferroviaire peu choyé par la nature, Marc Circé, le héros de sa nouvelle histoire, est passionné par les trains. Son cœur s’emballe pour la plus belle fille du quartier, Nancy Plante. Alors qu’il n’osait y croire, cette femme magnifique devient sienne. Son bonheur est parfait… jusqu’à ce que la passion s’éteigne dans le cœur de Nancy.

La douce a vite fait de s’éprendre de Jean-Marie, un marin qui ajoute un peu de piquant à sa vie monotone. C’est merveilleux… mais le sentiment de culpabilité envahit Nancy et elle ne sait plus quoi faire pour raviver la flamme entre elle et son mari.

Pascal Cloutier a adoré écrire son premier roman d’amour. « Dans mon quatrième roman, paru en 2011, Le spectre de Booz. Vers la fin du roman, on a rencontré un couple qui allait mal, et qui discutait sur le quai de la gare : Marc et Nancy. Je trouvais que ce serait intéressant de retourner à cette gare, de rencontrer ces gens pour savoir ce qui s’est passé, pourquoi ça va si mal, et revisiter leur histoire. C’est ce que j’ai fait. »

« J’ai examiné leur vie, de leur naissance jusqu’à plus tard. Ils se rencontrent, ils sont ensemble, des gens s’ajoutent à leur histoire et changent sa direction. Ils se séparent et on comprend pourquoi par ce roman. » C’est la première fois qu’il aborde une histoire sentimentale. « Même dans mes suspenses, j’ai toujours aimé l’aspect psychologique des personnages. Je voulais aller en profondeur dans la découverte de ces personnages. »

Il a campé son histoire à Montréal dans les années 1960. « J’aime beaucoup faire les recherches. Pour ce roman, j’ai fait très attention pour que tout soit plausible », explique-t-il. « Marc est obsédé par le monde ferroviaire. Je ne connais rien à ce monde et ça m’a pris beaucoup de recherches pour m’assurer que je ne disais pas des âneries à chacune des fois que j’exprime ce qu’il fait ou la façon dont il travaille. »

Pascal Cloutier explique que le monde ferroviaire teinte tout ce roman. « Marc voit la vie comme un train. Toute sa façon de penser est axée sur la composition d’un train, ses wagons, et le wagon de queue, la “caboose”. J’ai trouvé ça très intéressant, mais je ne peux pas dire que je partage cet intérêt à ce point avec Marc ! »

Les sentiments que l’auteur explore transcendent l’époque. « C’est intemporel, malgré le fait que l’histoire se passe dans les années 1960 et qu’il y avait de gros changements, surtout pour les femmes, qui s’affirmaient plus. Ça se reflétait aussi dans les couples. […] Malgré le fait que les deux personnages s’aiment, dans ce roman, il y en a un des deux qui ne fait pas quelque chose pour que l’autre soit bien… au contraire. »

Extrait

« Sans valse-hésitation, Juliette s’était présentée au magasin de la rue Ontario. La cloche de la porte d’entrée lui avait semblé bruyante et de longues secondes s’étaient écoulées avant que le commis ne daigne rejoindre le comptoir de service. L’attente lui avait paru une éternité. Il n’était pas bien vu pour une fille d’être si entreprenante à un tel âge et chaque seconde passée à chercher à provoquer une rencontre la mettait un peu plus mal à l’aise. Mais Juliette, fonceuse et dégourdie, justifiait sa démarche par la reconnaissance de l’âme sœur dans ce colosse au regard attendrissant. Même s’il n’avait pas dit un mot lorsqu’elle l’avait aperçu chez Viau & Frère, parmi les étalages de biscuits et de bonbons, Juliette avait tout de suite compris que c’était lui, l’homme de sa vie. » — Pascal Cloutier, Sur le quai des gares, Éditions JCL



Source link

Related Search

loading...
author
Author: 

    Leave a reply "Histoire d’amour dans le monde des trains"