Le cours d’E.C.R. doit survivre

No comment 16 views
loading...

Le cours d’E.C.R. doit survivre

Tant décrié, le cours d’E.C.R., Éthique et culture religieuse, accomplit une tâche importante, et nécessaire, soit celle d’enseigner les caractéristiques des grandes religions du monde.

Cela est peut-être mal fait, et j’avoue être irritée par les images de femmes musulmanes qui portent toutes le foulard dans les manuels, alors que cela ne correspond pas à la réalité, mais entre vous et moi, comment peut-on comprendra la lecture d’un simple article de journal sur la laïcité, la politique américaine ou sur les conflits au Moyen-Orient sans connaître les différences entre le christianisme, le judaïsme et l’islam tout au moins ?

Impossible d’appréhender le monde en 2018 sans connaitre les fondements des grandes religions. Que l’on soit athée ou croyant n’y change rien.

Impossible même de comprendre notre culture chrétienne sans savoir qui sont Jésus, Marie, les apôtres, les évangiles etc. Combien de tableaux célèbres, de pièces de musique classique, de chefs d’œuvre d’architecture ne veulent rien dire pour quelqu’un qui ne possède pas au moins modicum de culture religieuse ?

Le gag de l’enfant qui demande à son père ‘c’est qui le gars sur la croix ?’ n’est pas drôle.

Comment comprendre les autochtones du Canada sans avoir quelques notions de leur spiritualité et de leur façon de voir le monde ?

L’idée n’est pas de croire mais de savoir.

S’il doit être réformé, qu’il le soit. Ce cours doit être d’une absolue neutralité. Mais son objectif et son contenu jetés à la poubelle ? Ce serait un grave erreur.



Source link

Related Search

loading...
author
Author: 

    Leave a reply "Le cours d’E.C.R. doit survivre"